Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
krisdarquis2rennes.overblog.com

rennes-le-chateau

Entretien avec Georges COMBE – réalisateur du documentaire référence Rennes-le-Château du Trésor au Vertige

8 Décembre 2018 , Rédigé par Kris Darquis auteure Publié dans #Interview chaîne YouTube, #Rennes-le-Château, #documentaire, #Esotérisme, #histoire, #mystères

Considéré comme le documentaire de référence sur l'Affaire dite de Rennes-le-Château

Considéré comme le documentaire de référence sur l'Affaire dite de Rennes-le-Château

« Un très beau film qui présente l’affaire de Rennes-le-Château jusqu’au vertige. Sans doute le meilleur du genre« c’est ainsi que fut chroniqué à juste titre le DVD réalisé par George Combe. A ce jour, il demeure dans l’esprit des passionnés le documentaire de référence pour appréhender l’Affaire. Une certaine prédestination le fait naître en 1945 à Lyon considérée comme la capitale alchimique et ésotérique de la France. Après des études de lettres, il s’oriente vers la réalisation de documentaires et de téléfilms nécessitant de nombreux déplacements tout en gardant à l’instar d’un Bertrand Tavernier l’œil rivé sur sa cité natale abritant dans ses entrailles certains mystères comme la présence d’un réseau labyrinthique en forme d’arêtes de poissons dont la conception et la finalité interroge toujours – sujet d’un remarquable coffret (les Souterrains du Temps- site PGA Films). Sa filmographie couvre l’histoire, l’alchimie, la musique où la notion du Temps est récurrente. Dans cet entretien Georges Combe reviens sur la genèse du Trésor au Vertige réalisé en 2002 ainsi que son projet en cours possiblement en résonnance avec une des facettes du mystère de Rennes-le-Château. Le saviez vous, la voix si particulière du documentaire est en fait la sienne ? Georges Combe avait mille fois raison. Il s’agit bien d’une histoire, d’une histoire dont on ne sort pas indemne ! lien site Gazette de Rennes-le-Château et vidéo ci-dessous (Kris Darquis)

Lire la suite

Geneviève Zaepffel, prophétesse et mentor (Pierre Plantard/Prieuré de Sion)

1 Février 2014 , Rédigé par Kris Darquis Publié dans #histoire, #mystères, #bretagne, #pierre plantard, #prieuré de sion, #Rennes-le-Château, #Brocéliande

Pierre Plantard est revenu au-devant de la scène castelrennaise par le biais des récentes publications. Son rôle dans la mystification du mystère de Rennes-le-Château avec l'hypothétique Prieuré de Sion a été clairement établi mais la main invisible de mentors agissant dans les coulisses reste encore à définir. Une des figures majeures à influer sur le parcours de Pierre Plantard fut sans conteste Geneviève Zaeppfel, médium célèbre de l'entre-deux-guerres qui partagea son temps entre son manoir de Paimpont (île et Vilaine) et son domicile parisien. Le Manoir du Tertre niché à l'orée de la forêt de Brocéliande demeure, quarante-trois ans après son décès, encore empreint de sa présence et témoigne de l'ambiance dans laquelle ont baigné Geneviève Zaepffel et son entourage. Les photos ci-dessous ont été prises en décembre 2013.

Issue de la bonne bourgeoise terrienne de Paimpont (famille Lachaux-Lefeuvre), Geneviève Zaepffel est née au Manoir du Tertre en 1892, demeure du dix-septième siècle dont elle hérita par la suite. A l'âge de sept ans, elle aurait été guérie d'une grave tuberculose après avoir reçu la vision de Saint Judicaël. Elle développera une grande piété et de puissantes facultés médiumniques. Jeune fille, elle rencontra au bal des officiers un militaire alsacien du nom de René Zaepffel. Ils se marièrent et s'installèrent dans le dix-septième arrondissement de Paris. Geneviève Zaepffel commença à exercer ses dons de voyance à son domicile et se fit rapidement une clientèle par la justesse de ses prédictions.

A la belle saison, les époux Zaepffel venaient à Paimpont et emmenaient avec eux une cuisinière - Amélie Raulo, veuve Plantard - qui travaillait à leur service de façon occasionnelle. Celle-ci venait accompagnée de son fils Pierre, alors en âge scolaire. N'ayant pas d'enfant, Geneviève Zaepffel se prit d'affection pour ce dernier et contribua à sa formation intellectuelle. Elle fréquentait les ésotéristes reconnus de son époque comme Paul Le Cour (fondateur de la revue Atlantis) Georges Monti et Oswald Wirth, qu'elle recevait fréquemment. Elle pratiquait le tarot et initia Pierre Plantard à l'art de tirer les cartes. Ce dernier confectionnera d'ailleurs son propre jeu et donnera à son tour des consultations. Détail à prendre en considération. Pierre Plantard peindra vingt-deux tableaux correspondant aux vingt-deux arcanes du tarot dit de Marseille figurant en arrière-plan des paysages et des éléments liés au secteur de Rennes-les-Bains. Malheureusement, seuls cinq de ces tableaux sont visibles dans la publication "Le Cercle" déposée par son fils Thomas à la BNF en 1992 . Outre diverses disciplines ésotériques, Geneviève Zaepffel lui enseigna les grands mystères des forces invisibles de la nature, si présentes dans les forêts bretonnes. Avec un mentor de cette qualité, Pierre Plantard a sans nul doute accumulé de grandes connaissances et à été à même de renforcer ses propres facultés sensorielles et médiumniques.

Geneviève Zaepffel fonda le Centre Spiritualiste de Paris situé 16 rue Wagram et donna des conférences publiques à forte audience qui lui procurèrent une grande visibilité et une notoriété internationale. On évoquera la présence de plus de 3000 personnes dans la salle Pleyel en 1939. La médium s'attardait volontairement sur la situation géopolitique particulièrement troublée de son époque. Elle s'attira les foudres des autorités françaises en prédisant en 1938 année qualifiée par elle de "décisive" que la France perdrait la guerre et n'avait de cesse d'insister sur un rapprochement franco-allemand à venir. Pendant l'occupation, elle chercha par divers moyens à entrer en contact avec le gouvernement de Vichy pour obtenir une audience auprès du Maréchal Pétain. Son activisme fit l'objet de compte-rendus par les renseignements généraux (ref : site du chercheur et écrivain Octonovo). Après la Libération, elle fut emprisonnée quelques mois pour propagande pro-allemande et pour avoir procédé à certaines publications jugées collaborationnistes puis elle fut frappée d'indignité nationale.On relate à Paimpont (ref. Brocéliande de A à Z) que pendant la guerre trois émissaires britanniques débarquèrent au manoir pour lui demander de mettre ses dons de visionnaire au service de la Résistance, raison pour laquelle elle sera libérée rapidement. Elle recevra plus tard d'éminents visiteurs comme le Général de Gaulle qui la consultait régulièrement. Comme on le voit, les témoignages la concernant sont divers et parfois même contradictoires. Geneviève Zaepffel déclara en 1948 aux services de police que ses paroles avaient été mal interprétées et sa pensée déformée, ceci provenait du fait qu'elle avait eu le tort de donner des dates alors que ses prédictions devaient s’étendre sur au moins dix années. Geneviève Zaepffel en avance sur son temps - quoi de plus normal pour une médium - mais peut-être était-elle justement trop en avance. Elle devait être intimement convaincue du bien-fondé de ses prophéties pour affirmer haut et fort une réorganisation politique mondiale où la France tiendrait un rôle capital et l'avénement d'une nouvelle ère qui marquerait le début d'une nouvelle évolution de l'humanité. Il semble qu'elle n'ait pas été entendue ou comprise comme il le fallait puisque sa voix s'est faite de plus en plus rare pour s'éteindre définitivement en 1971.

Pierre Plantard est resté en contact avec Geneviève Zaepffel jusqu'à sa mort. Il a probablement été mis dans la confidence de certains grands secrets par son intermédiaire et par le cercle d'initiés gravitant autour d'elle. A-t-il été chargé de reprendre le flambeau et de transmettre à son tour des messages ? Ces informations ont pu dans un premier temps être amenées à être divulguées dans un schéma et un timing planifié à l'avance. Il est à noter que Pierre Plantard se fit appeler "de Saint Clair" à partir du milieu des années soixante-dix soit après le décès de Geneviève Zaepffel. Ceci peut laisser à penser que ces secrets ont pu nourrir la mythomanie de Pierre Plantard et le pousser à dépasser le cadre initial et à agir en électron libre. Il avait alors cinquante et un ans et possédait les fondamentaux nécessaires pour mettre au point le décorum de sa mystification. Il devait pourtant savoir que tout chemin initiatique requiert un dépouillement de l'égo et un lâcher prise de toute ambition personnelle. Dans la Tradition, l'élu est désigné par un groupe précis à un moment déterminé. En aucune façon, il se s'autoproclame tel quel. Pierre Plantard a intentionnellement dérogé à ce principe et s'est mis lui-même en avant en se présentant publiquement comme le descendant des véritables rois de France par la survivance de la lignée mérovingienne. Est-il tombé dans le piège de son égo surdimensionné par frustration de ses origines modestes ou bien poursuivait-il un but précis ? Cette démarche intellectuellement suicidaire ne pouvait que le décrédibiliser aux yeux de tous et lui causer de nombreux déboires. L'émule de Geneviève Zaepffel a manifestement lancé une bouteille à la mer dans un océan de scepticisme reste deux questions : la première - le message est-il parvenu à bon port - et la deuxième - pourquoi vouloir attirer l'attention sur le petit village audois de Rennes-les-Bains ? (Kris Darquis).

Hemeac © Le Manoir du Tertre se situe à la sortie de Paimpont (40 kilomètres de Rennes) en bordure de forêt. Ancienne demeure familiale de Geneviève Zaeppfel, le manoir a été transformé en maison d'hôtes et reçoit beaucoup de visiteurs parmi lesquels des adeptes de la culture celte et druidique, des gébiologues attirés par les vibrations telluriques du lieu, des écrivains pour y puiser leur inspiration et des passionnés du mystère de Rennes-le-Château. Le  propriétaire actuel, parisien d'origine, acquit il y a huit ans le manoir alors en plein délabrement et le rénova en s'efforçant de conserver son âme initiale. La proposition d'achat lui est parvenue d'une manière totalement fortuite. Ce n'est que bien plus tard qu'il réalisa qu'il avait habité pendant toute son enfance rue Legendre à Paris (17ème), dans la même rue où précisément Geneviève Zaeppfel  installa en 1939 son domicile et son cabinet de voyance (situé au numéro 17)).

Hemeac © Le Manoir du Tertre se situe à la sortie de Paimpont (40 kilomètres de Rennes) en bordure de forêt. Ancienne demeure familiale de Geneviève Zaeppfel, le manoir a été transformé en maison d'hôtes et reçoit beaucoup de visiteurs parmi lesquels des adeptes de la culture celte et druidique, des gébiologues attirés par les vibrations telluriques du lieu, des écrivains pour y puiser leur inspiration et des passionnés du mystère de Rennes-le-Château. Le propriétaire actuel, parisien d'origine, acquit il y a huit ans le manoir alors en plein délabrement et le rénova en s'efforçant de conserver son âme initiale. La proposition d'achat lui est parvenue d'une manière totalement fortuite. Ce n'est que bien plus tard qu'il réalisa qu'il avait habité pendant toute son enfance rue Legendre à Paris (17ème), dans la même rue où précisément Geneviève Zaeppfel installa en 1939 son domicile et son cabinet de voyance (situé au numéro 17)).

Kris Darquis © L'arrière du Manoir. Tout autour la forêt mythique de Paimpont et la présence de tumulus à proximité immédiate. Ce paysage breton ressemble par certains aspects à celui du Razès.

Kris Darquis © L'arrière du Manoir. Tout autour la forêt mythique de Paimpont et la présence de tumulus à proximité immédiate. Ce paysage breton ressemble par certains aspects à celui du Razès.

Kris Darquis © C'est en haut de cet escalier menant à l'étage supérieur où se trouve sa chambre que Geneviève Zaeppfel reçut la vision de saint Judicaël. Elle fut guérie de la tuberculose à l'âge de sept ans et commença à développer des facultés médiumniques qu'elle perfectionnera tout au long de sa vie. Le pilier en bois situé en bas de l'escalier arbore un G majuscule et des glands au sommet, symbole d'une loge maçonnique forestière.

Kris Darquis © C'est en haut de cet escalier menant à l'étage supérieur où se trouve sa chambre que Geneviève Zaeppfel reçut la vision de saint Judicaël. Elle fut guérie de la tuberculose à l'âge de sept ans et commença à développer des facultés médiumniques qu'elle perfectionnera tout au long de sa vie. Le pilier en bois situé en bas de l'escalier arbore un G majuscule et des glands au sommet, symbole d'une loge maçonnique forestière.

Kris Darquis © Geneviève Zaepfell donna des instructions précises concernant ce tableau/ portrait à son entourage . En aucun cas, celui-ci ne devait être déplacé. On ne connait pas la raison de cette curieuse volonté posthume pour un tableau qui devait revêtir à l'évidence une grande importance pour elle.  La table ronde pouvait être utilisée dans le cadre de communications spirites ou des séances de médiumnité.

Kris Darquis © Geneviève Zaepfell donna des instructions précises concernant ce tableau/ portrait à son entourage . En aucun cas, celui-ci ne devait être déplacé. On ne connait pas la raison de cette curieuse volonté posthume pour un tableau qui devait revêtir à l'évidence une grande importance pour elle. La table ronde pouvait être utilisée dans le cadre de communications spirites ou des séances de médiumnité.

Kris Darquis © Le regard empreint de gravite de Geneviève Zaepfell semble suivre les visiteurs lorsqu'ils se déplacent. Son allure austère et distante impressionnait au premier abord. Elle est restée dans les mémoires locales comme la prophétesse de Brocéliande.

Kris Darquis © Le regard empreint de gravite de Geneviève Zaepfell semble suivre les visiteurs lorsqu'ils se déplacent. Son allure austère et distante impressionnait au premier abord. Elle est restée dans les mémoires locales comme la prophétesse de Brocéliande.

Kris Darquis ©  Ce geste a-t-il une signification particulière ?  Geneviève Zaepffel arborait toujours la même tenue blanche de "druidesse" lors de ses conférences publiques.

Kris Darquis © Ce geste a-t-il une signification particulière ? Geneviève Zaepffel arborait toujours la même tenue blanche de "druidesse" lors de ses conférences publiques.

Kris Darquis © Un miroir est intentionnellement apposé en face du tableau. Geneviève Zaepffel souhaitait-elle que son visage apparaisse pour l'éternité dans son reflet ? Les lieux demeurent indubitablement chargés de sa présence.

Kris Darquis © Un miroir est intentionnellement apposé en face du tableau. Geneviève Zaepffel souhaitait-elle que son visage apparaisse pour l'éternité dans son reflet ? Les lieux demeurent indubitablement chargés de sa présence.

Hemeac © Geneviève Zaepffel formait avec son époux René un couple particulièrement uni et complémentaire. Elle consacrait son temps à poursuivre ses recherches ésotériques, à préparer ses conférences et à exercer son métier de médium. Lui s'occupait de l'intendance et des contingences matérielles. Ils n'eurent pas d'enfant. C'est peut-être ce manque d'enfant qui poussa Geneviève Zaepffel à prendre sous son aile Pierre Plantard et en faire son fils spirituel.

Hemeac © Geneviève Zaepffel formait avec son époux René un couple particulièrement uni et complémentaire. Elle consacrait son temps à poursuivre ses recherches ésotériques, à préparer ses conférences et à exercer son métier de médium. Lui s'occupait de l'intendance et des contingences matérielles. Ils n'eurent pas d'enfant. C'est peut-être ce manque d'enfant qui poussa Geneviève Zaepffel à prendre sous son aile Pierre Plantard et en faire son fils spirituel.

Kris Darquis © Les Zaepffel avaient l'art et la manière de recevoir leurs hôtes. On peut aisément les imaginer s'entretenir avec eux au coin du feu pendant de longues soirées à refaire le monde et à échanger des informations .. et des secrets. Pierre Plantard fut probablement témoin de ces discussions.

Kris Darquis © Les Zaepffel avaient l'art et la manière de recevoir leurs hôtes. On peut aisément les imaginer s'entretenir avec eux au coin du feu pendant de longues soirées à refaire le monde et à échanger des informations .. et des secrets. Pierre Plantard fut probablement témoin de ces discussions.

Kris Darquis © La chambre où dormait Geneviève Zaepffel a été conservée en l'état. Elle y passait la plupart de son temps à écrire sur son bureau installé près de la fenêtre et à pratiquer la méditation. Elle ne dédaignait pas pour autant les plaisirs terrestres puisqu'elle organisait de nombreux dîners pendant lesquels elle ne buvait dit-on que du champagne. Geneviève Zaepffel décéda au Manoir. Son esprit hanterait encore les lieux.

Kris Darquis © La chambre où dormait Geneviève Zaepffel a été conservée en l'état. Elle y passait la plupart de son temps à écrire sur son bureau installé près de la fenêtre et à pratiquer la méditation. Elle ne dédaignait pas pour autant les plaisirs terrestres puisqu'elle organisait de nombreux dîners pendant lesquels elle ne buvait dit-on que du champagne. Geneviève Zaepffel décéda au Manoir. Son esprit hanterait encore les lieux.

Kris Darquis © Les autres chambres ont été rénovées dans un style moderne et confortable. Beaucoup viennent au Manoir pour se ressourcer.

Kris Darquis © Les autres chambres ont été rénovées dans un style moderne et confortable. Beaucoup viennent au Manoir pour se ressourcer.

Kris Darquis © Geneviève Zaepffel à la fin de sa vie. Elle aurait prédit bien avant la construction européenne une unification de l'Allemagne et de la France et la monnaie unique pour l'an 2000.

Kris Darquis © Geneviève Zaepffel à la fin de sa vie. Elle aurait prédit bien avant la construction européenne une unification de l'Allemagne et de la France et la monnaie unique pour l'an 2000.

Kris Darquis © Tombeau familial des Lefeuvre-Zaepffel.

Kris Darquis © Tombeau familial des Lefeuvre-Zaepffel.

Kris Darquis © Geneviève Zaepffel est décédée le 21 juin 1971.. jour du solstice d'été ! Troublante concomittance quand on connait l'importance de la symbolique du soleil dans la Tradition atlantéenne, qui lui était si chère.  Chez les Celtes, cette journée est celle de la connexion avec le divin et de la renaissance.

Kris Darquis © Geneviève Zaepffel est décédée le 21 juin 1971.. jour du solstice d'été ! Troublante concomittance quand on connait l'importance de la symbolique du soleil dans la Tradition atlantéenne, qui lui était si chère. Chez les Celtes, cette journée est celle de la connexion avec le divin et de la renaissance.

Kris Darquis © L'abbaye Notre-Dame-de-Paimpont se situe au bord d'un étang qui aurait été dans les temps anciens encerclé par un véritable cromleck.

Kris Darquis © L'abbaye Notre-Dame-de-Paimpont se situe au bord d'un étang qui aurait été dans les temps anciens encerclé par un véritable cromleck.

Kris Darquis © Dans le centre du village de Paimpont, une plaque commémorative indique que Jeanne de Gaulle (mère du Général de Gaulle) s'était réfugiée après la débâcle de 1940 dans l'appartement loué par son fils Xavier.  C'est ici qu'elle entendra le fameux appel du 18 juin et qu'elle décédera un mois plus tard.

Kris Darquis © Dans le centre du village de Paimpont, une plaque commémorative indique que Jeanne de Gaulle (mère du Général de Gaulle) s'était réfugiée après la débâcle de 1940 dans l'appartement loué par son fils Xavier. C'est ici qu'elle entendra le fameux appel du 18 juin et qu'elle décédera un mois plus tard.

Hemeac © Saint Judicaël, personnage emblématique de la Bretagne. Ce roi très pieux construisit vers l'an 645 un prieuré à Paimpont et se retira dans un monastère. Il était contemporain du roi mérovingien Dagobert 1er.

Hemeac © Saint Judicaël, personnage emblématique de la Bretagne. Ce roi très pieux construisit vers l'an 645 un prieuré à Paimpont et se retira dans un monastère. Il était contemporain du roi mérovingien Dagobert 1er.

Kris Darquis © La forêt de Paimpont abrite des mégalithes, des tumulus et des rochers gravés et anthropomorphes. Un terrain de jeu magique qui a certainement frappé l'imagination débordante du jeune Pierre Plantard.

Kris Darquis © La forêt de Paimpont abrite des mégalithes, des tumulus et des rochers gravés et anthropomorphes. Un terrain de jeu magique qui a certainement frappé l'imagination débordante du jeune Pierre Plantard.

Kris Darquis © Des paysages enchanteurs propice aux légendes de dames blanches, de fées, d'elfes, d'arbres magiques et d'élémentaux. Brocéliande est le berceau de la légende Arthurienne avec le Val sans Retour de la fée Morgane et le Tombeau de Merlin.

Kris Darquis © Des paysages enchanteurs propice aux légendes de dames blanches, de fées, d'elfes, d'arbres magiques et d'élémentaux. Brocéliande est le berceau de la légende Arthurienne avec le Val sans Retour de la fée Morgane et le Tombeau de Merlin.

Diverses publications de Geneviève Zaepffel.

Diverses publications de Geneviève Zaepffel.

Lire la suite

Le GEIPAN sous observation à Rennes-le-Château

20 Mai 2013 , Rédigé par Kris Darquis Publié dans #17 Janvier, #Aude, #Bérenger Saunière, #Evènementiel, #conférences, #Rennes-le-Château, #histoire

Xavier Passot (responsable du GEIPAN) - Rennes-le-Château - Kris Darquis ©

Dans le cadre des dîners-débats du Razès organisé par les édition de l'Oeil du Sphinx, Xavier Passot - responsable du GEIPAN - a donné une conférence à Rennes-le-Château (Dragon du Rhedae) le samedi 18 mai 2013 sur le thème : Phénomène Onvi - qu'en dit l'Agence Spatiale Française ?

Bref historique : c'est à l'initiative de Claude Poher (ingénieur du CNES) qu'a été créé, en 1977, le GEPAN (Groupe d'étude des phénomènes aérospatiaux non-identifiés). En 1988, le service a été remplacé par le SEPRA (études des phénomènes de rentrées atmosphériques) sous la direction du médiatique Jean-Jacques Velasco, qui en son temps, avait émis l'hypothèse d'un lien entre ces phénomènes et des engins d'origine extra-terrestre, après avoir fait preuve pendant longtemps d'un grand scepticisme. En 2005, suite à un audit le GEIPAN se substitue au SEPRA - L'ajout du "I" à l'initial GEPAN correspond au mot information. Xavier Passot a indiqué que non seulement le GEIPAN ne cherchait pas à nier les PAN (phénomène aérospatial non identifié) mais que la mission du nouvel organisme mis en place était justement d'informer le public sur l'étude de ces phénomènes en toute transparence, sur son site internet ou par des conférences. Quatre personnes travaillent au sein du service (sous l'égide du CNES) et une dizaine d'experts extérieurs bénévoles sont chargés de recueillir les témoignages, de les répertorier et de les classer selon une méthodologie scrupuleuse. Les résultats sont publiés régulièrement et indiquent que la majorité des observations débouchent sur une explication rationnelle : le présence de lanternes dites thaïlandaises, de ballons ou la rentrée atmosphérique d'objets divers sans oublier les inévitables canulars ou témoignages non crédibles. Restent 22 % de cas type "D" non identités. Ces derniers sont analysés selon une check-list particulière (archives radars, témoignages recueillis par les services de gendarmerie qui possèdent davantage de moyens d'investigations auprès de l'armée de l'air. Seul un très faible pourcentage des observations demeurent totalement inexpliquées et sont répertoriées en tant que telles.

A la fin de la conférence, Xavier Passot a évoqué le fait que nous avons, par le passé, échappé à une "fin du monde" du fait du passage d'une comète gigantesque dont les débris auraient frôlé la Terre, en 1883. Il a également confirmé que parfois la réalité dépasse la fiction avec l'existence d'une planète errante ou orpheline (sans étoile) sortie de toute orbite et se déplaçant en toute "liberté".

Xavier Passot nous a-t-il tout dit ? Pas si sûr, selon certains. En tout cas, nous avons beaucoup appris. Le GEIPAN n'a pas fini de susciter interrogations et controverses. Tant mieux car cela laisse l'espace à l'imaginaire et au possible.

Kris Darquis

Lire la suite

Le Serpent Vert de Serres (Aude/Rennes-le-Château)

19 Mars 2013 , Rédigé par Kris Darquis Publié dans #histoire, #mystères, #Esotérisme, #Rennes-le-Château, #prieuré de sion

Pont de Serres (Aude) - 13 Mars 2013 - Coloration du la rivière Rialsesse pour test hydraulique.

Ils virent de loin l'arche majestueuse du pont, qui s'étendait d'une rive à l'autre, briller merveilleusement à la clarté du soleil. C'était le serpent qui chaque jour, à midi, se dressait par-dessus le fleuve et prenait la forme d'un pont hardi. Johann Wolfgang von Goethe Le Serpent Vert (1795)

Lire la suite

Habemus Papam

15 Mars 2013 , Rédigé par Kris Darquis, auteure et animatrice chaîne YouTube Publié dans #histoire, #mystères, #Esotérisme, #Aude, #Rennes-le-Château

Blason de Léon XIII - église de Rennes-le-Château - Kris Darquis ©

Mercredi 13 Mars 2013 - 20 H 15 . Monseigneur Jean-Louis Tauran, en prononçant la fameuse formule "Habemus Papam" a déclenché la liesse parmi la foule massée place Saint-Pierre de Rome. Tradition oblige, l'élection du nouveau Pape a déjoué les pronostics des Vaticanistes les mieux informés. L'élu ne fait pas partie des favoris et crée la surprise. Le cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio est devenu le 266ème pape de l'Eglise catholique et le 112ème pape de la prophétie de Malachie. Alors quel lien peut-on établir dès à présent entre l'ancien archevêque de Buenos Aires et Pierre le Romain (Petrus Romanus) de la prophétie ?

Voyons ce qui caractérise ce nouveau pape de ses prédécesseurs. Il est le premier pape latino-américain et le premier à faire partie de l'ordre religieux des Jésuites. Il est le huitième pape le plus âgé au moment de son élection (76 ans) et apparaît donc comme un pape de transition. Il convient de chercher un éventuel lien avec Petrus Romanus ailleurs . A ce stade, deux détails à considérer, sous toutes réserves, bien évidemment.

- Le choix (pour la première fois dans l'histoire de l'Eglise romaine) du nom de François en hommage à saint François d'Assise (1181-1226) né Francesco di Pietro Bernardone.

- Le fait que le nouveau pape, lors de sa première allocution, a demandé à ce que l'on prie pour son prédécesseur Benoît XVI, évêque émérite, se présentant lui-même avant tout comme évêque de Rome (et non comme Pape comme l'ont remarqué nombre d'observateurs) s'adressant en premier lieu à la communauté diocésaine de Rome. Pour rappel, l'église catholique considère l'apôtre Pierre (disciple de Jésus) comme le premier évêque de Rome de son histoire.

Kris Darquis

Lire la suite

La Clef du Pape (l'Eglise de l'abbé Boudet - Rennes-les-Bains)

7 Mars 2013 , Rédigé par Kris Darquis Publié dans #histoire, #Rennes-les-Bians, #mystères, #aude, #Rennes-le-Château, #abbé Boudet

Clef de l'église de Rennes-les-Bains (Aude) - Kris Darquis ©

Le pape Benoît XVI a pris de court tout le monde y compris son entourage le plus proche en annonçant sa démission le 11 février dernier. Le pape émérite, bientôt ermite va rejoindre dans l'histoire de l'église catholique romaine un autre pape démissionnaire et ermite pour lequel, fait à souligner, il avait manifesté à plusieurs reprises son admiration. Il s'agit de Celestin V, pape bien connu des passionnés du mystère de Rennes-le-Château car il est représenté lors de son couronnement en 1294 dans un tableau dont l'abbé Béranger Saunière aurait acquis une copie, au Louvre. Ces deux papes, au même âge (85 ans) ont invoqué un état de santé défaillant qui ne leur permettait plus d'accomplir leur lourde tâche et leur souhait de se consacrer à la prière et à l'étude.

Le siège du Vatican est "vacant" depuis le 28 février, 20 heures. Le conclave qui va désigner le prochain pape est sur le point d'être convoqué. Comme à chaque élection, les spéculations vont bon train sur les successeurs potentiels, les fameux papabili. Cette fois-ci, elle revêt un intérêt particulier pour ceux qui scrutent les signes des temps car elle intervient suite à une démission exceptionnelle dans une période exceptionnelle puisque d'après la prophétie des papes de Malachie, le prochain pape, l'énigmatique Petrus Romanus, sera le 112ème et le dernier de la liste. Il est décrit ainsi :

"Dans la dernière persécution de la sainte Église romaine siégera Pierre Romain, qui paîtra ses brebis au milieu de nombreuses tribulations. Ces tribulations passées, la ville aux sept collines sera détruite et le Juge redoutable jugera son peuple".

On peut considérer que les scandales financiers, de moeurs ou d'actes de pédophilie qui secouent actuellement le Vatican s'apparentent aux "tribulations" évoquées par la prophétie. Ce n'est qu'après (donc après une période de transition dont on ignore la durée) que le Juge redoutable interviendra pour punir son peuple, c'est-à-dire les hommes d'église (Vatican). Point de fin du monde, ni de fin du christianisme mais plutôt l'espoir d'un renouveau ou d'un retour aux sources. Benoit XIV bien entendu est conscient de tout cela. Même s'il a expliqué que "l'état de ses forces n'est plus compatible avec l'exercice de ses fonctions" on peut se demander si Benoît XVI n'aurait pas choisi de se mettre volontairement en retrait pour des raisons plus personnelles et selon un agenda qui lui est propre. Preuve en est son voeu exprimé de" ne pas abandonner l'Eglise mais de la servir autrement". il a décidé, à la surprise des cardinaux, de s'installer dans un monastère à l'intérieur du Vatican (et non de se retirer dans son pays natal), non loin de son successeur. Il a également demandé que sa bibliothèque personnelle (plus de 20 000 ouvrages) soit à sa disposition car il souhaite consacrer le temps qui lui reste à vivre pour écrire et étudier les textes. Malgré son âge avancé, il aurait pu continuer son pontificat jusqu'au bout, à l'instar de ses prédécesseurs. Il a sans doute estimé que son temps ou les temps étaient sur le point de s'accomplir. Déjà en novembre dernier, il avait curieusement remis en cause la date officielle de la naissance du Christ dans son ouvrage sur la vie de Jésus, en indiquant qu'il pourrait y avoir une erreur de six à sept années. Nous serions donc en 2018/2019. Enfin, un dernier détail. Benoît XVI, alors Cardinal Joseph Ratzinger, est lié au troisième secret de Fatima car ce fut lui qui fut chargé de divulguer, avec ses propres mots, dans un commentaire théologique, à la demande de Jean-Paul II en 2000, les détails de la vision transmise par la dernière survivante, Soeur Lucia. Le texte en est si hermétique que l'on peine à en extraire le sens. Il y conclut que le mot clé de ce troisième secret serait un triple cri "pénitence, pénitence, pénitence". Kris Darquis

Lire la suite

Journée du Cercle du 17 janvier (Rennes-le-Château)

18 Janvier 2013 , Rédigé par Kris Darquis Publié dans #Aude, #Evènementiel, #Rennes-le-Château, #17 Janvier, #conférences

Le Cercle du 17 janvier n'a pas failli à la tradition ce 17 janvier 2013. Comme chaque année, le repas organisé par le Cercle dans la salle du foyer municipal de Rennes-le-Bains a rassemblé de très nombreux chercheurs, amis et passionnés du mystère de Rennes-le-Château. Ambiance conviviale et échanges nourris au menu. Afin de prolonger ce rendez-vous, beaucoup sont restés pour dîner au restaurant Le Cardou (Rennes-les-Bains) où Mimi leur avait mijoté une daube accompagnée pour le symbole de Château Sainte Roseline (vignoble attenant à la chapelle qui abrite la châsse de Roseline de Villeneuve aux Arcs-sur-Argens/Var).

Kris Darquis

Chaque année, le Cercle du 17 janvier crée un pin's pour l'occasion.  Celui de 2013  figure la dalle de Coumesourde.

Chaque année, le Cercle du 17 janvier crée un pin's pour l'occasion. Celui de 2013 figure la dalle de Coumesourde.

Lire la suite

Rennes-le-Château s'invite à Saint-Maximin

25 Octobre 2012 , Rédigé par Kris Darquis Publié dans #littérature, #histoire, #mystères, #Rennes-le-Château, #Bérenger Saunière

Saint-Maximin-la-Sainte-Baume : 21 et 22 octobre 2012

La deuxième édition du festival littéraire de Saint Maximin a été l'occasion de retrouver Jean-Michel Thibaux/Martine-Alix Coppier ainsi que le dessinateur Lo Bé rencontrés cet été à Rennes-le-Château.

Après les aventures de Foulétoun à Rennes-le-Château, Axel Graisely et Lo Bé nous entrainent, cette fois-ci, dans Le Colporteur - Le Combat des Extrêmes sur les traces d'une mystérieuse confrérie du N inversé qui aurait disséminé des indices dans le Var que l'on peut relier à Rennes-le-Château... et qui feront l'objet d'un prochain reportage.

Lors d'une conférence, Jean-Michel Thibaux et Martine-Alix Coppier ont expliqué aux "non-initiés" la génèse de l'histoire du mystère de Rennes-le-Château. Ils se sont attardés sur l'implication des Habsbourg notamment sur la venue de l'archiduc Jean-Salvator (membre de la société secrète des Frères Asiatiques) dans le Razès à la recherche de documents attestant de l'existence de la descendance du Christ ce qui aurait pu permettre aux Habsbourg de supplanter l'autorité du Vatican. Il s'était allié à son cousin Rodolphe pour lutter contre le despotisme de l'empereur François-Joseph et partageait avec lui le dessin politique d'instaurer une monarchie européenne humaniste. Le tragique décès de Rodolphe à Mayerling aura mis fin à ce projet et Jean-Salvator serait parti définitivement pour la Patagonie. Jean-Michel Thibaux nous apprend également que l'abbé Saunière avant de mourir projetait de construire une Tour de Babel renfermant les ouvrages de la Connaissance.

Kris Darquis

© Kris Darquis. Le festival littéraire s'est tenu dans le majestueux cloître du Couvent Royal attenant à la Basilique qui rappelons-le est le troisième tombeau de la chrétienté (après Jérusalem et Saint-Pierre de Rome). Une crypte y abrite les reliques de sainte Marie-Madeleine, "redécouvertes" par  Charles II d'Anjou, comte de Provence, en 1279.

© Kris Darquis. Le festival littéraire s'est tenu dans le majestueux cloître du Couvent Royal attenant à la Basilique qui rappelons-le est le troisième tombeau de la chrétienté (après Jérusalem et Saint-Pierre de Rome). Une crypte y abrite les reliques de sainte Marie-Madeleine, "redécouvertes" par Charles II d'Anjou, comte de Provence, en 1279.

©Kris Darquis. "L'Héritière de Saunière" co-écrit par Jean-Michel Thibaux et Martine Alix Coppier a rencontré un franc succès auprès des lecteurs. Sera-t-il porté à l'écran comme l'a été "L'Or du Diable", en 1989 ? Ce roman s'articule autour de la personnalité de Marie Denarnaud, légataire universelle de l'abbé Saunière.

©Kris Darquis. "L'Héritière de Saunière" co-écrit par Jean-Michel Thibaux et Martine Alix Coppier a rencontré un franc succès auprès des lecteurs. Sera-t-il porté à l'écran comme l'a été "L'Or du Diable", en 1989 ? Ce roman s'articule autour de la personnalité de Marie Denarnaud, légataire universelle de l'abbé Saunière.

©Kris Darquis. Le dessinateur Lo Bé.

©Kris Darquis. Le dessinateur Lo Bé.

©Kris Darquis. Belle dédicace de Lo Bé.

©Kris Darquis. Belle dédicace de Lo Bé.

Lire la suite

Table ronde – 17 août 2012 – Rennes-le-Château organisée par les éditions de l’Oeil du Sphinx et l’association ARTBS.

19 Septembre 2012 , Rédigé par Kris Darquis Publié dans #histoire, #mystères, #Rennes-le-Château, #17 Janvier, #Aude, #da vinci code

De nombreux passionnés ont assisté le vendredi 17 août 2012 à une Table ronde organisée dans le cadre des conférences de l’été au restaurant La Reine du Château, ayant pour thème : Rennes-le-Château – a-t-on progressé dans la connaissance de l’affaire ? Intervenants : Antoine et Claire Captier, Henry Lincoln, Paul Rouelle, Michel Vallet. Philippe Marlin (ODS), en maître de cérémonie, a convié chacun d’entre eux à s’exprimer sur leur vision actuelle du mystère de RLC après y avoir consacré de très longues années de recherches.

Pour Claire et Antoine Captier, « Mademoiselle Marie » dans sa fameuse phrase « vous marchez sur de l’or sans le savoir » faisait probablement allusion à un trésor caché dans un souterrain du village et inaccessible suite à un éboulement. Henry Lincoln, un peu désabusé que l’affaire repose davantage sur des oui dire que de faits réels aurait toutefois « a dream » celui de débattre avec Jean-Luc Chaumeil… Pour Paul Rouelle, le Prieuré de Sion c’est comme le Loch Ness, tout le monde en a entendu parler mais personne ne l’a jamais vu. Enfin, Michel Vallet, qui ne s’est pas étendu sur la polémique de « l’affaire du Pech d’en Couty » reste convaincu de la présence d’un trésor wisigothique sur le secteur de Rennes-les–Bains.

En guise de conclusion, à la question de savoir s’il existait toujours un mystère à RLC, la réponse de chacun fut unanime… OUI ! Ouf, on respire...

Kris Darquis

Henry Lincoln et Paul Rouelle (Kris Darquis ©)

Henry Lincoln et Paul Rouelle (Kris Darquis ©)

Paul Rouelle/Philippe Marlin/Michel Vallet/Henry Lincoln (Kris Darquis ©)

Paul Rouelle/Philippe Marlin/Michel Vallet/Henry Lincoln (Kris Darquis ©)

Paul Rouelle/Henry Lincoln. Rennes-le-Château génère passion et controverses mais aussi des moments de partage et de convivialité  (Kris Darquis ©)

Paul Rouelle/Henry Lincoln. Rennes-le-Château génère passion et controverses mais aussi des moments de partage et de convivialité (Kris Darquis ©)

Lire la suite

Le fort templier de Campagne-sur-Aude (Aude près de Rennes le Château)

17 Septembre 2012 , Rédigé par Kris Darquis Publié dans #Rennes-le-Château, #Templiers, #histoire, #ordre du temple, #Aude, #commanderie, #campagne sur aude

Si la présence de Templiers au Bézu fait partie de la légende castelrennaise, on a tendance à oublier que la seule commanderie templière officielle, plus précisément une préceptorie, se trouvait à Campagne-sur-Aude. Cette dernière dépendait de la commanderie de Douzens (rattachée au Royaume de France) et a fait l'objet de plusieurs conflits juridiques pour sa propriété ainsi que le théâtre d'un évènement historique singulier. En 1242, un groupe de cavaliers armés dirigé par Bernard Sermon, seigneur d'Albedun, fait irruption brutalement dans le fort de Campagne "en fracassant les portes " de la préceptorie où résidaient deux frères templiers (Stephanus et Arnaudon). Il s'agissait pour lui de reprendre les terres qu'il estimait lui appartenir de par son ancêtre qui avait prêté en 1147 une forte somme d'argent (3000 sous ugoniens) à Roger 1er, vicomte de Carcassonne et de Béziers, ce dernier souhaitant se rendre en Terre sainte pour participer aux croisades. Au dernier moment, Roger 1er avait renoncé à son projet et avait fait don à l'Ordre du Temple de ses possessions à Campagne, en contrepartie augmentée d'une importante somme d'argent.  Un procès retentissant s'ensuivit en 1243 à Carcassonne. Les Templiers récupéreront leurs biens et réintégreront le fort.

La rénovation en pierre apparente des murs des habitations situées dans l'enceinte contribue à l'harmonie de l'ensemble architectural. Une fois achevée, nul doute que le fort de Campagne-sur-Aude attirera touristes et passionnés des Templiers. Le puits (restauré par l'association Trésor Cathare) accolé à l'église Saint-Sébastien est situé au fond de l'impasse des Chevaliers.

photos Kris Darquis

Le fort templier de Campagne-sur-Aude (Aude près de Rennes le Château)
Lire la suite
<< < 1 2