Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
krisdarquis2rennes.overblog.com

abbe boudet

Jules Verne et Rennes-le-Château

10 Février 2021 , Rédigé par Kris Darquis auteure et animatrice chaine You Tube Publié dans #Aude, #Bérenger Saunière, #17 Janvier, #Evènementiel, #Esotérisme, #Rennes-le-Château, #Rennes-les-Bains, #abbé Boudet, #bugarach, #conférences, #gazette de rennes-le-château, #kris darquis, #jules verne, #histoire, #mystères, #clovis dardentor, #hetzel

Jules Verne et Rennes-le-Château

Petit topo biographique (8 minutes) conçu sur Keynote au sujet de Jules Verne et de quelques éléments liés à l'affaire dite de Rennes-le-Château destiné initialement à introduire la thématique de Jules Verne et Rennes-le-Château lors du Séminaire consacré aux Auteurs initiés & Secret du Triangle audois (Rennes-les-Bains 2020). Note : il était prévu de dire le texte en direct et non en off (Kris Darquis)

Lire la suite

Les mystérieux 6 JUIN dans l'affaire de Rennes-le-Château

28 Juillet 2020 , Rédigé par Kris Darquis auteure et animatrice chaine You Tube Publié dans #Aude, #Bérenger Saunière, #Esotérisme, #Evènementiel, #Rennes-le-Château, #Rennes-les-Bains, #abbé Boudet, #bible, #gazette de rennes-le-château, #histoire, #mystères, #kris darquis, #prieuré de sion, #Pierre Plantard

Les mystérieux 6 JUIN dans l'affaire de Rennes-le-Château

C'est en préparant un séminaire qui devait initialement se tenir les vendredi 5 et samedi 6 juin 2020 (reporté en juillet par la suite re Covid) consacré aux initiés de la littérature et le mystère du Triangle Audois (Jules Verne, Maurice Leblanc) que je me suis souvenue non seulement d'avoir croisé plusieurs 6 juin mais des samedi 6 juin lors de mes recherches. Ici une courte présentation où je démontre la récurrence de 6 juin dans cette emblématique affaire et ceci sur plusieurs supports : L'Aiguille Creuse de Maurice Leblanc (créateur d'Arsène Lupin), la Vraie Langue Celtique de l'abbé Boudet de Rennes-les-Bains, les calvaires commémoratifs des deux Rennes et le petit dernier de Pierre Plantard, Cette date pourrait faire office de fil directeur par certains initiés, un code en quelque sorte.... (Kris Darquis)

 

Lire la suite

L'ARC DE ROSELINE PAR SES CO-AUTEURS KRIS DARQUIS ET JACQUES LEFRANC - AKASHA MEDIA

18 Novembre 2019 , Rédigé par Kris Darquis auteure et animatrice chaine You Tube Publié dans #Rennes-le-Château, #Rennes-les-Bains, #Bérenger Saunière, #Esotérisme, #Aude, #Hélion de Villeneuve, #Kris Darquis, #Marie-Madeleine, #Templiers, #abbé Boudet, #bugarach, #christianisme, #commanderie, #conférences, #da vinci code, #entretien, #entretien youtube, #gazette de rennes-le-château, #tarot de marseille

couverture Arc de Roseline : Tarot/Templiers/Rennes-le-Château

couverture Arc de Roseline : Tarot/Templiers/Rennes-le-Château

Première émission en duo (en tant qu'invitée) avec mon co-auteur Jacques Lefranc - chez Akasha Media TV animée par Nicolas Mangone. Un grand merci à Nicolas et à sa web tv.. pour son écoute et son professionnalisme (presque 4 heures !) ) Vous en saurez plus sur ce qui nous a motivé à effectuer des recherches sur le tarot dit de Marseille, sa finalité et son lien avec les Templiers et Rennes-le-Château. Un grand merci également à notre éditeur François Michalon / Ed. Providence (Kris Darquis) lien vidéo

Lire la suite

Qui êtes-vous Pierre Plantard ? chronique (Kris Darquis)

19 Octobre 2019 , Rédigé par Kris Darquis auteure et animatrice chaine You Tube Publié dans #Aude, #Déesse, #Esotérisme, #Kris Darquis, #Rennes-le-Château, #Rennes-les-Bains, #abbé Boudet, #Templiers, #bretagne, #da vinci code, #kris darquis, #prieuré de sion, #mystères

Parution septembre 2019

Parution septembre 2019

L’annonce du livre de Geneviève Béduneau chez Trédaniel sur Pierre Plantard a suscité avant toute lecture des critiques et observations sur les pages FB et sites ainsi qu’un nombre important de pré-commandes dans les librairies. Le sujet visiblement ne laisse pas indifférent tant les réactions sont épidermiques chez certains. Pierre Plantard est né en 1920 et décédé en l’an 2000 soit près de vingt ans. Il n’est donc plus là pour apporter des précisions sur la genèse de sa mystification liée à l’affaire dite de Rennes-le-Château ou répondre à ses détracteurs c’est dire si le dossier est épineux. Les chercheurs de la première génération lui reprochent de leur avoir « volé » leur histoire trésoraire pour greffer une mystification littéraire, allégorique et méta-historique qui eut pour conséquence intentionnelle ou non d’orienter les chercheurs d’une nouvelle génération dans une nasse égrégorique bien éloignée de l'affaire initiale.  Les publications le concernant n’ont jamais percé les ressorts de sa personnalité et les fondements de l’histoire qu’il a monté de toutes pièces avec de vrais-faux documents. Soit ils sont à charge soit ils lui prêtent des propos et des agissements qu’il est difficile de vérifier. Plantard reste à ce jour un mystère dans un mystère….

Geneviève Béduneau, écrivaine et conférencière reconnue avait toutes les qualités requises pour traiter le « dossier Plantard » sur demande d’un ami proche de l’éditeur Trédaniel. Titulaire d’un doctorat en théologie, elle a étudié les mythologies et les religions avec une prédilection pour les arcanes secrètes de l’histoire. Je dis avait car malheureusement elle est décédée brusquement en avril 2018. Beaucoup ont qualifié Plantard de mythomane et il l’était certainement pour nourrir aussi efficacement sa mystification. Son activisme littéraire, nationaliste et politique extrême-droite avant et pendant guerre documenté par des rapports de police et autres publications jettent incontestablement une lumière sombre sur l’homme Plantard. Question est de savoir quel fut réellement son activisme, a-t-il influé sur sa présence dans le Razès, sa connaissance de certains documents et l’orientation méta-historique du montage. Sur ce point précis, Geneviève Béduneau est peu diserte mais la raison en est peut-être qu’elle n'a pu mener à terme la rédaction de son ouvrage. Elle survole cette période, privilégie la tutelle intellectuelle à l'initiatique de Geneviève Zaepffel dans le parcours du jeune Plantard. Je me permets de vous référer à un article que j’ai écris sur le Manoir du Tertre en 2014. De deux choses l’une, soit l’auteure a intentionnellement fait l’impasse sur cette partie de vie soit elle a estimé que ce n’était pas fondamental et établi une frontière entre l’homme et l’oeuvre. Il aurait été plus approprié d’intituler ce livre Plantard par les textes car la trame est basés sur l’analyse des écrits. Ceux de jeunesse Vaincre (1942) auraient été parrainés par des membres de l’entourage des Zaepffel : George Monti, Camille Savoire figure majeure de la franc-maçonnerie et du martinisme et fondateur du grand prieuré des Gaules, Louis Le Fur, Paul Le Cour…..avec pour vecteur le concept de fin d’un cycle, de changement de religion et de tradition druidique et primordiale (Atlantide) sans oublier Moncharville et sa théorie de l’origine extra-terrestre de l’humanité - des éléments qui resteront en arrière-plan dans les textes à venir. Remarque personnelle, on constate que ces thématiques anciennes reviennent en force depuis quelque temps et passionnent la génération Millenials. Plantard aurait été davantage en phase avec notre époque que la sienne. Geneviève Béduneau prend plaisir à dérouler certains textes ayant pu servir de référence. Un détail a retenu mon attention  - Plantard associa La Croix du Sud à des figures de déesses Isis, Déméter et Ishtar symbolisant pour lui « le départ d’une nouvelle civilisation » le mythe avant l’heure de la grande déesse qui est en train de prendre place ...Plantard le pressentait-il ou bien le savait-il ? C’est un sujet d’étude personnelle actuel, j’y ai trouvé une synchronicité. On en vient enfin à Gisors et l’affaire de Rennes-le-Château. L’auteure détaille l’agencement des différents écrits par sa chronologie, son symbolisme et son inter-action avec des éléments historiques, géographiques et factuels de la région. On comprend petit à petit comme s’est monté le puzzle  à coup de cubes magiques, cosmogonie, astrologie, mythologie..où le tarot est un atout majeur !  L’auteure a fait un remarquable travail de décryptage notamment celui du Serpent Rouge et de Madeleine Blancassal. Ce fut un bon roman la  « belle histoire » demeure un égrégore fonctionnant à plein régime. . Dans le dernier chapitre Geneviève B. abordait justement l’aspect égrégorique susceptible de se renforcer par lui-même, un noeud essentiel de l’affaire. Elle n’a pu achever ce chapitre. Gino Sandri fut chargé de rédiger une postface en conclusion. Les préfaces de ce dernier et l'avant-propos de Bernard Fontaine délivrent des informations surprenantes pur les non-initiés sur des cénacles agissant dans les coulisses. En filigrane, on y trouve un antagonisme traversant structures initiatiques et néotemplières, des lieux tels que Lyon, Genève, Arginy, des figures telles que George Monti, Jacques Breyer, Vincent Planque, Robert Ambelain et même un certain Aleister Crowley (!). Je terminerai par un phrase de l’avant-propos : Geneviève Beduneau était persuadée qu’un égrégore avait bien été formé dans la région de Rennes-le-Château mais que depuis la mort de Pierre Plantard, il n’était plus contrôlable » (B. Fontaine) 
Bien inspiré qui pourra prédire quelle forme prendra ce golem médiatique et égrégorique dans les années à venir (Kris Darquis/septembre 2019) 
Lire la suite

SARZEAU : UN JEU DE PISTE VERS UN MYSTERE....(sur les pas de l'abbé Boudet)

18 Mars 2019 , Rédigé par Kris Darquis auteure et animatrice chaine You Tube Publié dans #histoire, #mystères, #bretagne, #abbé Boudet, #Rennes-le-Château, #Esotérisme, #reportage, #rennes-les-Bains

SARZEAU : UN JEU DE PISTE VERS UN MYSTERE....(sur les pas de l'abbé Boudet)

Sarzeau au centre de la presqu’île de Rhuys bordant le golfe du Morbihan. Outre la beauté du site, le but de cette visite était de dérouler le fil suivi par plusieurs chercheurs reliant ce lieu aux Razès : Sarzeau anagramme de Au Razèsapparaît dans l’œuvre de Maurice Leblanc avec Dorothée, danseuse de cordeet en introduction d’une nouvelle du recueil Les Confidences d’Arsène Lupin (1913) annonçant le mariage du gentleman cambrioleur avec Mademoiselle Angélique de Sarzeau-Vendôme (s’agit-il d’un axe à prendre en compte ?). Mais le plus intéressant et curieux est l’évocation de Sarzeau par l’abbé Boudet dans La Vraie Langue Celtique – page 156 chapitre V l’Armorique et ses tribus  « Tous les auteurs qui se sont occupés des industries celtiques nous apprennent que les tamis de crin sont d’invention gauloise mais ils ne disent pas où était le lieu d’invention et de fabrication.Sarzeau, dans la presqu'île de Rhuis nous instruit amplement à ce sujet – sarce (sarse), tamis, tissu de crin – to sew (sô), attacher, coudre » Un lieu qui instruit amplement se doit en toute logique de recéler des informations. L’auteur Jean-Pierre Garcia ayant eu l’excellente idée de suivre ce principe, nous connaissons aujourd’hui la présence ô combien instructive d’un tableau en l’église Saint-Saturnin de Sarzeau ressemblant en bien des points à la fameuse piéta ou christ au lièvre codée de Rennes-les-Bains. Vous pouvez voir des photos de cette œuvre sur le site de Jean-Pierre Garcia ainsi que sur le site de la Gazette de Rennes-le-Château(copyright Hemeac). Nous pensions pouvoir l’observer de visu et la photographier sauf que la déception fut au rendez-vous.  Point de tableau ! Avait-il disparu comme pouvait le laisser supposer des cadres vides à l’entrée de l’église ? Des personnes sur place ont avisé qu’en effet des tableaux avaient été mis dans la réserve sans être en mesure de nous donner plus de détails. Ce n’est qu’après coup que j’ai réalisé que la photo d’Hemeac de la Piéta datant de 2015 provenait de l’abbatiale Saint-Gildas-de-Rhuys et non de Sarzeau. 

La Piéta en miroir de celle de Rennes-les-Bains photographie en 2012 par Hemeac

La Piéta en miroir de celle de Rennes-les-Bains photographie en 2012 par Hemeac

La Piété ou Christ au Lièvre de Rennes-les-Bains (mise en place du temps de l'abbé Boudet) photo © JLG

La Piété ou Christ au Lièvre de Rennes-les-Bains (mise en place du temps de l'abbé Boudet) photo © JLG

J.P Garcia de son côté m’a confirmé que la Piéta photographiée sur son site était bien à Sarzeau en 2012. Ce déménagement de tableau est certes un détail mais il confirme bien que l’abbé Boudet en son temps était étrangement bien informé de la mise en place à Sarzeau de cette Piéta bretonne faisant miroir à celle de Rennes-les-Bains. Informé par qui et comment, lui l’occitan qui n’avait guère quitté sa région. Question : Y aurait-il eu des Lazaristes à Rhuys susceptibles de communiquer avec lui ?  Demeure  la certitude que l’abbé n’agissait pas seul et qu’il faisait bien parti d’un groupe. 

Autre fait à noter : L’église de Saint Saturnin de Sarzeau fut en possession de l’intégralité des copies des Sept Sacrements de Poussin. Selon un article de la Semaine Religieuse de 1868, ces tableaux faisaient l’étonnement des visiteurs connaisseurs. Le Duc d’Orléans, le père du Roi Louis-Philippe possédait une magnifique collection de tableaux au Palais Royal dans laquelle se trouvaient les orignaux de Poussin des Sept Sacrements plus les copies effectuées par les élèves du Maître et retouchées par ce dernier. Les originaux furent rachetés par un Anglais, les copies restèrent en France. Après avoir passé par un grand nombre de mains, elles ont été achetées par le Marquis Hippolyte de Gouvello qui en a fit don à l’église de Sarzeau. En 1952, il n’en restait plus que trois (L’Eucharistie – l’Ordination (1647) et le martyre de Saint Sébastien qui s’avéra être une œuvre du Guerchin. Tiens Poussin et Le Guerchin de nouveau « in the picture » dans ce même lieu ! (ref. document église) Pour terminer quelques photos de Sarzeau… 

L’église primitive de Sarzeau date du XI et XIIème siècle construit sur le même modèle que l’église abbatiale de St Gildas de Rhuys – notez les deux pyramides latérales sur le Fronton © JLG

L’église primitive de Sarzeau date du XI et XIIème siècle construit sur le même modèle que l’église abbatiale de St Gildas de Rhuys – notez les deux pyramides latérales sur le Fronton © JLG

Le château de Suscinio, ancienne demeure des Ducs de Bretagne  © JLG

Le château de Suscinio, ancienne demeure des Ducs de Bretagne © JLG

Un diable boiteux comme celui de Rennes-le-Château  © Darquis

Un diable boiteux comme celui de Rennes-le-Château © Darquis

Lire la suite

La Clef du Pape (l'Eglise de l'abbé Boudet - Rennes-les-Bains)

7 Mars 2013 , Rédigé par Kris Darquis Publié dans #histoire, #Rennes-les-Bians, #mystères, #aude, #Rennes-le-Château, #abbé Boudet

Clef de l'église de Rennes-les-Bains (Aude) - Kris Darquis ©

Le pape Benoît XVI a pris de court tout le monde y compris son entourage le plus proche en annonçant sa démission le 11 février dernier. Le pape émérite, bientôt ermite va rejoindre dans l'histoire de l'église catholique romaine un autre pape démissionnaire et ermite pour lequel, fait à souligner, il avait manifesté à plusieurs reprises son admiration. Il s'agit de Celestin V, pape bien connu des passionnés du mystère de Rennes-le-Château car il est représenté lors de son couronnement en 1294 dans un tableau dont l'abbé Béranger Saunière aurait acquis une copie, au Louvre. Ces deux papes, au même âge (85 ans) ont invoqué un état de santé défaillant qui ne leur permettait plus d'accomplir leur lourde tâche et leur souhait de se consacrer à la prière et à l'étude.

Le siège du Vatican est "vacant" depuis le 28 février, 20 heures. Le conclave qui va désigner le prochain pape est sur le point d'être convoqué. Comme à chaque élection, les spéculations vont bon train sur les successeurs potentiels, les fameux papabili. Cette fois-ci, elle revêt un intérêt particulier pour ceux qui scrutent les signes des temps car elle intervient suite à une démission exceptionnelle dans une période exceptionnelle puisque d'après la prophétie des papes de Malachie, le prochain pape, l'énigmatique Petrus Romanus, sera le 112ème et le dernier de la liste. Il est décrit ainsi :

"Dans la dernière persécution de la sainte Église romaine siégera Pierre Romain, qui paîtra ses brebis au milieu de nombreuses tribulations. Ces tribulations passées, la ville aux sept collines sera détruite et le Juge redoutable jugera son peuple".

On peut considérer que les scandales financiers, de moeurs ou d'actes de pédophilie qui secouent actuellement le Vatican s'apparentent aux "tribulations" évoquées par la prophétie. Ce n'est qu'après (donc après une période de transition dont on ignore la durée) que le Juge redoutable interviendra pour punir son peuple, c'est-à-dire les hommes d'église (Vatican). Point de fin du monde, ni de fin du christianisme mais plutôt l'espoir d'un renouveau ou d'un retour aux sources. Benoit XIV bien entendu est conscient de tout cela. Même s'il a expliqué que "l'état de ses forces n'est plus compatible avec l'exercice de ses fonctions" on peut se demander si Benoît XVI n'aurait pas choisi de se mettre volontairement en retrait pour des raisons plus personnelles et selon un agenda qui lui est propre. Preuve en est son voeu exprimé de" ne pas abandonner l'Eglise mais de la servir autrement". il a décidé, à la surprise des cardinaux, de s'installer dans un monastère à l'intérieur du Vatican (et non de se retirer dans son pays natal), non loin de son successeur. Il a également demandé que sa bibliothèque personnelle (plus de 20 000 ouvrages) soit à sa disposition car il souhaite consacrer le temps qui lui reste à vivre pour écrire et étudier les textes. Malgré son âge avancé, il aurait pu continuer son pontificat jusqu'au bout, à l'instar de ses prédécesseurs. Il a sans doute estimé que son temps ou les temps étaient sur le point de s'accomplir. Déjà en novembre dernier, il avait curieusement remis en cause la date officielle de la naissance du Christ dans son ouvrage sur la vie de Jésus, en indiquant qu'il pourrait y avoir une erreur de six à sept années. Nous serions donc en 2018/2019. Enfin, un dernier détail. Benoît XVI, alors Cardinal Joseph Ratzinger, est lié au troisième secret de Fatima car ce fut lui qui fut chargé de divulguer, avec ses propres mots, dans un commentaire théologique, à la demande de Jean-Paul II en 2000, les détails de la vision transmise par la dernière survivante, Soeur Lucia. Le texte en est si hermétique que l'on peine à en extraire le sens. Il y conclut que le mot clé de ce troisième secret serait un triple cri "pénitence, pénitence, pénitence". Kris Darquis

Lire la suite