Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le GEIPAN sous observation à Rennes-le-Château

20 Mai 2013 , Rédigé par Kris Darquis

Le GEIPAN sous observation à Rennes-le-Château

Xavier Passot (responsable du GEIPAN) - Rennes-le-Château - Kris Darquis ©

Dans le cadre des dîners-débats du Razès organisé par les édition de l'Oeil du Sphinx, Xavier Passot - responsable du GEIPAN - a donné une conférence à Rennes-le-Château (Dragon du Rhedae) le samedi 18 mai 2013 sur le thème : Phénomène Onvi - qu'en dit l'Agence Spatiale Française ?

Bref historique : c'est à l'initiative de Claude Poher (ingénieur du CNES) qu'a été créé, en 1977, le GEPAN (Groupe d'étude des phénomènes aérospatiaux non-identifiés). En 1988, le service a été remplacé par le SEPRA (études des phénomènes de rentrées atmosphériques) sous la direction du médiatique Jean-Jacques Velasco, qui en son temps, avait émis l'hypothèse d'un lien entre ces phénomènes et des engins d'origine extra-terrestre, après avoir fait preuve pendant longtemps d'un grand scepticisme. En 2005, suite à un audit le GEIPAN se substitue au SEPRA - L'ajout du "I" à l'initial GEPAN correspond au mot information. Xavier Passot a indiqué que non seulement le GEIPAN ne cherchait pas à nier les PAN (phénomène aérospatial non identifié) mais que la mission du nouvel organisme mis en place était justement d'informer le public sur l'étude de ces phénomènes en toute transparence, sur son site internet ou par des conférences. Quatre personnes travaillent au sein du service (sous l'égide du CNES) et une dizaine d'experts extérieurs bénévoles sont chargés de recueillir les témoignages, de les répertorier et de les classer selon une méthodologie scrupuleuse. Les résultats sont publiés régulièrement et indiquent que la majorité des observations débouchent sur une explication rationnelle : le présence de lanternes dites thaïlandaises, de ballons ou la rentrée atmosphérique d'objets divers sans oublier les inévitables canulars ou témoignages non crédibles. Restent 22 % de cas type "D" non identités. Ces derniers sont analysés selon une check-list particulière (archives radars, témoignages recueillis par les services de gendarmerie qui possèdent davantage de moyens d'investigations auprès de l'armée de l'air. Seul un très faible pourcentage des observations demeurent totalement inexpliquées et sont répertoriées en tant que telles.

A la fin de la conférence, Xavier Passot a évoqué le fait que nous avons, par le passé, échappé à une "fin du monde" du fait du passage d'une comète gigantesque dont les débris auraient frôlé la Terre, en 1883. Il a également confirmé que parfois la réalité dépasse la fiction avec l'existence d'une planète errante ou orpheline (sans étoile) sortie de toute orbite et se déplaçant en toute "liberté".

Xavier Passot nous a-t-il tout dit ? Pas si sûr, selon certains. En tout cas, nous avons beaucoup appris. Le GEIPAN n'a pas fini de susciter interrogations et controverses. Tant mieux car cela laisse l'espace à l'imaginaire et au possible.

Kris Darquis

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article